Comprendre les ODD

Dernière mise à jour : 23 juin 2021

Adoptés par l'ONU en septembre 2015 après deux ans de discussions, les ODD (Objectifs de Développement Durable) n'ont jamais été autant sous la lumière des projecteurs qu'aujourd'hui. Ce sont dix-sept objectifs, établis par les États membres de Nations Unies, et qui constituent l'Agenda 2030.

Les Objectifs de Développement Durable dessinent une feuille de route détaillée et couvrant pratiquement toutes les questions de société.



Origine et principes


Le concept de « développement », apparu après la seconde guerre mondiale et dans le contexte de la décolonisation, visait au « rattrapage » du « Sud » vis-à-vis du « Nord ». En 2000, les Nations unies avaient adopté huit Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) à destination des « pays du Sud », recouvrant les principaux enjeux humanitaires pour l’horizon 2015.


Pendant quinze ans, ces OMD ont structuré la solidarité mondiale et la mobilisation de l'ensemble des acteurs impliqués dans l'aide au développement. Ils ont permis d'enregistrer des améliorations notables, bien qu'inégales et insuffisantes, notamment dans les domaines de la scolarisation universelle, de la diminution de la mortalité infantile et maternelle et dans la lutte contre les grandes pandémies.


Parallèlement, les Sommets de la Terre, organisés tous les 10 ans à partir de la conférence de Stockholm en 1972, avaient progressivement posé au niveau mondial les principes de la préservation de l'environnement, puis de la recherche d’un développement durable incluant également la dimension sociale. La définition « Brundtland » posait ainsi en 1987 les principes de la satisfaction des besoins, notamment des plus démunis, et des limites de la planète. Sur cette base, le Sommet de Rio en 1992 avait notamment conduit à l’adoption de la convention sur la diversité biologique, de la convention cadre des nations unies sur les changements climatiques, et de celle sur la lutte contre la désertification.


C'est en 2012, à la conférence de Rio+20, que les États ont convenu de l'importance d'élaborer un nouveau programme, prenant en compte simultanément les dimensions sociales et gouvernementales, à l'échelle du monde entier : l'acte de naissance des ODD était posé. Trois ans plus tard, en 2015, l'ONU annonçait la liste définitive des Objectifs de Développement Durable.



Les dix-sept objectifs


Les dix-sept Objectifs de Développement Durable sont repérables par des noms courts, pour en faciliter la communication :



Objectifs, cibles et indicateurs


Convenir d'objectifs génériques pour 2030 ne suffit pas : encore faut-il être ensuite en mesure de juger si les différents pays vont dans le bon sens. Les ODD, c'est bien plus que 17 titres !


Chacun des objectifs est complété par un nom détaillé (qui en précise le périmètre) ainsi qu'une dizaine de cibles, ou sous-objectifs, qui sont elles-mêmes adossées à un ensemble d'indicateurs de suivi - dont l'objectif est d'évaluer les progrès accomplis à l’échelle mondiale vers l'atteinte des ODD. Le détail complet est disponible sur le site dédié.


Au total, ce sont donc 17 objectifs, décomposés en 169 cibles, analysées à l'aide de 232 indicateurs de suivi :

Les indicateurs (qui peuvent être statistiques ou qualitatifs) sont destinés à servir de fondement principal pour suivre les progrès accomplis dans tous les pays vers la réalisation des ODD, à une échelle comparable au niveau international. Les indicateurs mondiaux ne sont donc pas nécessairement applicables à tous les contextes nationaux, du fait des caractéristiques propres à chaque pays. Les États gardent donc une certaine marge de manoeuvre, comme expliqué sur le site dédié à l'Agenda 2030 :

Les États sont invités à définir leur propre jeu d’indicateurs pour le suivi des Objectifs de développement durable au niveau national en fonction des priorités, des réalités, des capacités de calcul et de la situation de chaque État.

Il y a néanmoins des initiatives pour harmoniser les indicateurs de suivi. La plus connue est l'indice ODD, qui présente un classement des pays en fonction de leurs progrès vers la réalisation des ODD. Il utilise une centaine d'indicateurs pour montrer les objectifs prioritaires pour chaque pays. Par exemple, en 2019, la France avait un mauvais résultat pour les objectifs 12 (Consommation et production responsables) et 13 (Lutte contre le changement climatique).

La carte ci-dessus (Sustainable Development Dashboards) présente un classement 2019 des pays en fonction de leur réalisation des objectifs de développement durable. Cette visualisation de données montrent les pays proches de la réalisation des ODD (en bleu foncé) et ceux qui en sont le plus loin (en bleu clair).



Sways et les ODD


Chez Sways, nous analysons l'activité des entreprises selon deux pendant : leurs thématiques et leur éthique. En d'autres termes, nous regardons ce que fait chaque entreprise, et comment elle le fait.


Pour cela, nous avons bâti notre propre système de notation à partir des ODD, tout en l'adaptant au monde de la finance. Les objectifs 14 (vie aquatique) et 15 (vie terrestre) ont par exemple été réunis sous le critère "Biodiversité", tandis que nous avons incorporé d'autres critères qui ne figuraient pas directement parmi les ODD, à l'instar de la cause Animale, ou du savoir-faire et de l'artisanat.

En somme : une métrique construire à partir des ODD, adaptée au monde de la finance et avec un haut degré de personnalisation.


Vous voulez en savoir plus ? Pour découvrir notre méthodologie en détail, c'est par ici !